La Convention BIM : Assurer la réussite d’un projet

La mise en œuvre réussie du Building Information Modeling (BIM) dans les projets de construction repose sur un élément fondamental : la Convention BIM. Cette convention joue un rôle central dans la gestion de l’information du bâtiment. Dans cet article, nous explorerons en profondeur ce document clé et son importance dans le monde du BTP.

Note Préliminaire : Terminologies des Documents BIM

Dans le domaine du BIM, il est essentiel de reconnaître que les terminologies et les noms de documents peuvent varier en fonction des standards, des référentiels, des pays et des institutions impliqués dans les projets. Il n’existe pas de terminologie universelle, et les appellations des documents peuvent différer d’un standard à un autre. Cependant, la méthodologie sous-jacente du BIM reste globalement la même, indépendamment de ces différences terminologiques.

L’objectif de cet article n’est donc pas de s’attarder sur ces nuances terminologiques, mais surtout de souligner que la méthodologie des projets BIM reste cohérente, quel que soit le nom du document utilisé.

En effet, certains standards, tels que les normes britanniques et américaines ou encore la norme ISO 19650, préfèrent utiliser le terme « BIM Execution Plan » (Plan d’Exécution BIM ou Plan de mise en œuvre BIM) au lieu de « Convention BIM. » Ces documents détaillent la manière dont le BIM sera mis en œuvre sur un projet, y compris les processus, les protocoles et les normes à suivre.

Dans le contexte français, des organisations telles que BuildingSmart France, MediaConstruct et le projet MINnD ont choisi d’utiliser la terminologie « Convention BIM » pour désigner un document équivalent au « BIM Execution Plan » des standards présentés précedemment. Cette terminologie reflète la volonté de favoriser la compréhension et l’adoption du BIM en France.

De plus, d’autres pays, comme la Belgique, emploient le terme « Protocole BIM » pour décrire un document similaire à une Convention BIM allant en complément de celle-ci. Cette variabilité dans les termes ne doit pas occulter l’objectif fondamental du BIM : améliorer la collaboration, la coordination et la qualité des informations tout au long du cycle de vie d’un projet.

La Convention BIM : Un Pilier de la Collaboration BIM

La Convention BIM c’est quoi ?

La Convention BIM est un document qui établit les normes de collaboration et les protocoles spécifiques à la modélisation des informations du bâtiment (BIM) au sein d’un projet de construction. Elle garantit la cohérence et l’interopérabilité des données BIM entre les différentes parties prenantes et les phases du projet.

La rédaction de la Convention BIM

La Convention BIM est généralement rédigée par l’équipe de maîtrise d’œuvre en réponse au Cahier des Charges BIM établi par la maîtrise d’ouvrage. Cette étape est essentielle pour assurer la cohérence entre les attentes de la maîtrise d’ouvrage et les procédures de mise en œuvre du BIM par la maîtrise d’œuvre. La Convention BIM précise comment les objectifs du projet seront atteints, quels protocoles et normes seront suivis, comment les modèles BIM seront créés et gérés, et comment la coordination entre les différentes parties prenantes sera assurée. Elle garantit que tous les acteurs impliqués dans le projet comprennent leurs rôles et responsabilités en matière de BIM, et elle sert de référence pour la modélisation, la coordination et la gestion des données tout au long du projet.

A qui s’adresse la Convention BIM ?

La Convention BIM est un document clé de la méthodologie BIM, et son importance ne peut être sous-estimée. Elle est destinée à plusieurs parties prenantes et est conçue pour remplir différents rôles dans le processus BIM :

  • Pour la Maîtrise d’Ouvrage (MOA) : La Maîtrise d’Ouvrage est le principal destinataire de la Convention BIM. Elle est la commanditaire du projet et définit ses objectifs, ses besoins et ses attentes en matière de gestion des informations du bâtiment. La Convention BIM sert à formaliser ces exigences et à s’assurer que le projet réponde aux critères définis par la MOA.
  • Pour la Maîtrise d’Œuvre (MOE) : La Maîtrise d’Œuvre est responsable de la conception et de la réalisation du projet. La Convention BIM est un outil essentiel pour elle, car elle lui permet de comprendre les attentes de la MOA en matière de gestion des informations du bâtiment. Elle guide la MOE dans la création des modèles BIM et dans la gestion des données du projet. De plus, si elle fait partie des pièces du marché, la convention BIM devient contractuelle et définie clairement les prestations que doit la maîtrise d’œuvre envers le Maître d’Ouvrage pour ce projet.
  • Pour les Entreprises de Construction et les Sous-Traitants : Les entreprises de construction et les sous-traitants, bien que moins impliqués dans la rédaction de la Convention BIM, sont également des destinataires importants. La Convention BIM influence la manière dont ils utiliseront le BIM pour la phase de construction du projet, en spécifiant les attentes et les livrables BIM requis.
  • Pour les Bureaux de Contrôle et les Acteurs de l’Exploitation-Maintenance : Les bureaux de contrôle et les acteurs de l’exploitation-maintenance du bâtiment peuvent également être concernés par la Convention BIM. Elle peut contenir des informations essentielles pour la gestion future du bâtiment et de ses systèmes.

Comment est organisée une Convention BIM

La Convention BIM est un document essentiel qui formalise les règles, les responsabilités et les procédures nécessaires pour garantir la mise en œuvre efficace du BIM sur un projet. Elle comprend généralement les éléments suivants :

  • Description du Projet et de ses Objectifs : La Convention BIM détaille l’objet du projet, son contexte et les objectifs spécifiques. Elle clarifie la vision du projet, notamment en ce qui concerne l’utilisation du BIM.
  • Parties Prenantes et Rôles : Elle identifie toutes les parties prenantes impliquées dans le projet, y compris la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’œuvre, l’équipe de BIM management De plus, elle répartit les rôles et les responsabilités de chaque partie prenante en matière de gestion de l’information et d’échanges de données.
  • Protocoles d’Échange d’Informations : La Convention BIM établit les protocoles d’échange d’informations entre les parties prenantes. Cela inclut les formats de fichiers à utiliser, les canaux de communication, et les procédures de validation des données (statuts des documents). Ces protocoles assurent une communication fluide et une coordination efficace.
  • Niveau de Développement des objets BIM : Elle définit les niveaux de développement des objets composant la maquette numérique formalisée grâce à une matrice de détail. Cette précision garantit que les modèles BIM répondent aux exigences du projet.
  • Processus BIM : La Convention BIM décrit en détail les processus BIM à suivre tout au long du projet. Cela inclut les étapes de conception, de construction et de maintenance du bâtiment. Ces processus servent de guide pour l’exécution cohérente du BIM.
  • Outils et Logiciels Requis : Elle présente les outils et logiciels utilisés pour le projet BIM, ainsi que les conventions de nommage et les normes à respecter. Cela garantit l’interopérabilité et la cohérence des données.
  • Gestion des Modifications : La Convention BIM établit les procédures de gestion des modifications apportées à la maquette numérique et aux documents associés tout au long du projet. Cela assure que les mises à jour sont effectuées de manière organisée.
  • Protocoles de Collaboration : Elle détaille les procédures de collaboration, y compris la tenue de réunions, l’échange de données et la coordination des modèles. Ces protocoles renforcent la communication et la coordination au sein de l’équipe du projet.
  • Livrables BIM : Elle énumère les livrables BIM attendus à chaque phase du projet, y compris les rapports et les modèles. Cela permet de s’assurer que les attentes en matière de livrables sont clairement définies.

Ressources pour Rédiger la Convention BIM

Pour rédiger de manière efficace une Convention BIM il est suggérable de se référer à des modèles de conventions BIM disponibles en ligne et de les adaptés par rapport au cahier des charges BIM du projet. Les organisations et les institutions du secteur du BTP fournissent souvent des guides et des exemples de conventions BIM bien structurées, qui peuvent servir de références pour les rédacteurs de conventions BIM. On peut notamment citer :

Ce qu’il faut retenir

Qu’est-ce que la Convention BIM ?

La Convention BIM est un document essentiel qui établit les normes, les protocoles, et les responsabilités spécifiques à la modélisation des informations du bâtiment (BIM) au sein d’un projet de construction. Elle assure la cohérence et l’interopérabilité des données BIM entre les différentes parties prenantes du projet.

Qui rédige la Convention BIM ?

La Convention BIM est généralement rédigée par la maîtrise d’œuvre (MOE) en réponse aux exigences de la maîtrise d’ouvrage (MOA).

Pour qui est destinée la Convention BIM ?

La Convention BIM s’adresse à plusieurs parties prenantes dans un projet de construction BIM, notamment la Maîtrise d’Ouvrage, la Maîtrise d’Œuvre, les Entreprises de Construction, les Sous-Traitants, les Bureaux de Contrôle, et les Acteurs de l’Exploitation-Maintenance. Elle remplit divers rôles et guide chaque partie prenante dans la réalisation des objectifs du projet.

Comment est organisée une Convention BIM ?

Une Convention BIM est structurée en plusieurs sections, notamment la description du projet et de ses objectifs, l’identification des parties prenantes et de leurs rôles, les protocoles d’échange d’informations, les niveaux de développement des objets BIM, les processus BIM, les outils et logiciels requis, la gestion des modifications, les protocoles de collaboration, et les livrables BIM attendus à chaque phase du projet.

Comment rédiger une Convention BIM ?

La rédaction d’une Convention BIM implique de définir clairement les attentes, les responsabilités, et les procédures du projet. Il est suggérable de se référer à des modèles de conventions BIM disponibles en ligne et de les adapter en fonction des besoins spécifiques du projet.

Où trouver des ressources pour rédiger une Convention BIM ?

Plusieurs organisations et institutions du secteur du BTP fournissent des guides et des exemples de conventions BIM bien structurées. Vous pouvez consulter des ressources telles que le guide méthodologique de Médi@construct, le guide de BuildingSMARTFrance et MINnD, ainsi que les conventions BIM types du PTNB pour vous aider dans la rédaction de votre Convention BIM.

Conclusion de l’article

En conclusion, la Convention BIM est bien plus qu’un simple document administratif. Peu importe les nuances terminologiques, la méthodologie BIM reste stable et orientée vers l’amélioration de la collaboration, de la coordination et de la qualité tout au long du cycle de vie des projets de construction. Elle permet aux parties prenantes de définir clairement leurs rôles et responsabilités, de préciser la satisfaction des attentes du projet, et de garantir la qualité de la modélisation des informations du bâtiment.